http://www.livraddict.com/covers/100/100092/couv37010856.jpg
[Fiche Livraddict]
http://maelynn.books.cowblog.fr/images/4sur5.jpg
Que dire que dire ? J'ai eu envie de lire ce livre suite à une vidéo de l'auteur pour la Battle d'auteurs, dans laquelle je l'avais trouvé très sympa. De fil en aiguille, j'ai acheté l'epub sur le site des éditions rebelle... Et après une attente qui m'a semblé presque interminable, j'ai enfin reçu mon précieux... Sur lequel je me suis aussitôt jetée. 

L'attente valait largement le coup, je dois vous le dire. C'est une lecture que j'ai énormément appréciée ! J'ai beaucoup de choses à vous dire et un peu peur d'en oublier, mais tant pis, quand il faut se lancer, il faut, c'est parti ! 

Quand j'ai lu la quatrième de couverture, je m'attendais vraiment à un mélange de fantasy et de science-fiction. Et c'est plus ou moins ça.
Nous suivons les aventures de jeunes gens qui se retrouvent, par des péripéties et événements indépendants de leur volonté (ou pas), au moyen-âge. Avec une mission bien précise, dont je ne vous divulguerai rien de plus si ce n'est qu'elle concerne Jeanne d'Arc. Oui oui, vous avez bien lu : Jeanne d'Arc. Bon je vous avoue que quand je vois "Jeanne d'Arc" je me dis : oh merde, ça va être chiant. Sauf que... Le personnage de Jeanne est vraiment super chouette dans ce livre, vous verrez. 

Le point fort de cette histoire, c'est l'intrigue, qui ne se relâche jamais. L'auteur jongle, dans de court chapitres, avec les points de vue des personnages, à différentes époques (ou pas), ce qui donne un rythme de folie au récit, et qui permet avant toute chose d'attiser sans cesse notre curiosité. Quand aux dernières pages... Un coup de maître. Franchement, c'est le genre de choses qui me laissent un peu perplexe habituellement, mais ici, tout est vraiment très bien ficelé. Chapeau bas à l'artiste.

Petite frustration pour les titres en latin que je n'ai pas toujours compris, mais soit, ça va bien avec le côté "historique" du livre, alors c'est un détail vite oublié ! 

Pour ce qui est des personnages, je les ai globalement tous bien aimé. J'ai eu un attachement particulier pour Jonathan au départ. Puis plus vers Khéléan dans la "seconde partie" de l'histoire. C'est une petite bande bien sympathique, et j'ai apprécié faire ce voyage avec eux. Même les personnages un peu plus "secondaires" sont creusés et ont quelque chose d'attachant. Que demander de plus ?! 

La plume de l'auteur a été un régale pour moi. Je ne vois pas que dire de plus à ce sujet si ce n'est : testez ! 
Un livre de plus de chez Rebelle que j'aurai vivement apprécié et qui me laissera un excellent souvenir. Si vous avez l'occasion de le lire, et que vous aimez le genre, n'hésitez pas franchement, vous passerez un excellent moment de lecture !

Dimanche 28 juillet 2013 à 19:21

Par Lionel behra le Jeudi 15 août 2013 à 21:26
Merci Maelynn pour cette chronique.
La bataille d'auteurs dont tu parles a été annulée, mais je suis content que cette présentation vidéo t'ait permis de découvrir LES ARCANES DU TEMPS.
Pour les titres en latin, je vais mettre sur mon blog la traduction. Car c'est une demande que l'on me fait souvent.
En tout cas, je suis heureux que mon roman t'ait plu.
Merci
Lionel
Par lionel behra le Samedi 17 août 2013 à 17:22
Tous les titres des ARCANES DU TEMPS sont des locutions latines. Voici leur traduction

I - In medias res. Et ab initio : Au milieu de l'histoire. Et à son commencement.

II - Alea jacta est : Le sort en est jeté

III - Quo vadis ? : Où vas-tu ?

IV - Tempus fugit : Le temps fuit

V - Verba volant,scripta manent : Les mots s'envolent, les écrits restent.

VI - Liberate me ex inferis : Libérez-moi de l'enfer

VII - Homo homini lupus : L'homme est un loup pour l'homme

VII - Qui nescit dissimulare, nescit regnare : Qui ne sait dissimuler ne sait régner

VII - Omnibus viis Roman pervenitur : Tous les chemins mènent à Rome.

VIII - Summum jus,summa injuria : Une justice excessive est une grande injustice

IX - Deus ex machina : Un Dieu descendu de la machine ( cette expression tient son origine du vocabulaire théâtral pour désigner la machinerie faisant entrer en scène, en le descendant des cintres, un dieu dénouant de manière impromptue une situation désespérée)

X - Aegroto dum anima est, spes est : Tant que la malade a un souffle, l'espoir demeure.

XI - Aeternum vale : Adieu pour toujours.

XII - Si vis pacem,para bellum : Si tu veux la paix, prépare la guerre.

XIII - Morituri te salutant : Ceux qui vont mourir te salue

XIV - Post mortem : Après la mort.
Par lionelbehra le Samedi 1er mars 2014 à 19:55
Dans le prochain tirage de mon roman, la traduction des titres de chapitre sera incluse !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast